investir vignoble

Investir dans un vignoble, une alternative fructeuse

Vous vous demandez comment investir dans le vignoble ? Il faut dire que ce type de placement est le plus constant parmi tant d’autres. Le prix du vin a su trouver constamment son élan depuis plus d’une dizaine d’années. C’est pourquoi le risque de perte est minime ou même quasi nul. Le vignoble fait partie des investissements dans le foncier rural avec une imposition très intéressante. Bref, ce placement s’avère très fructueux pour ceux qui font le bon choix. Toutefois, il faut noter que cet investissement coûte cher et il est donc peu accessible au grand public. Il faut compter au minimum 300 000 euros pour investir dans le vin et le chiffre peut même monter jusqu’à des millions d’euros.

Les avantages de l’investissement viticole

L’investissement en vignoble compte divers avantages que les autres placements ne connaissent pas. Le premier étant la faible imposition sur la valeur de l’investissement. En effet, les propriétaires ne sont imposés que sur les 25 % seulement de la valeur des terres. Cette valeur est plafonnée à 101.897 euros. Au-delà de ce chiffre, la partie imposable monte à 50 %. Il est à préciser que les terres sont valorisées chaque année. Ce type d’investissement n’est pas vraiment favorisé pour une source de revenus principale. Il est considéré comme un revenu second puisque son rendement est assez faible bien qu’il soit constant. En fait, le rendement dans un vignoble est toujours stable pour assurer un revenu sans interruption.

Le vin papier : un autre mode d’investissement

Comme le ticket d’entrée dans l’investissement en vignoble coûte un peu cher, d’autres solutions existent. Au lieu d’acheter toute une propriété, on peut opter pour une part de groupements fonciers viticoles appelés également GFV. Un professionnel dans le domaine achète une propriété et la loue à des occupants. Mais avant, il regroupe plusieurs particuliers qui achèteront chacun une part dans le vignoble. Ces derniers ne s’occuperont pas des terres, mais percevront les loyers payés par les occupants. Cette alternative est beaucoup plus facile et accessible que la première. On n’a pas besoin d’une grosse somme pour pouvoir investir en GFV. D'ailleurs, le taux de rendement en GFV est beaucoup plus important que celui de l’investissement viticole. Si le premier s’élève à 5 %, le second pour sa part n’est que 1 %. Mais avant de s’investir dans le vin, il faut bien étudier toutes les alternatives. Il se peut que l’investissement direct ait un rendement faible, mais avec une valeur plus importante, la somme gagnée est considérablement élevée.

A lire aussi sur investir vignoble

  1. 30 Janv. 2015Comment planter un vignoble ?512 hits